• 15/06/2021

Programmation estivale : le centre-ville est prêt !

5 minutes

Montreal centre-ville

Montreal centre-ville

Cet été, le cœur de la métropole se métamorphose en un espace unique où les Montréalais comme les touristes pourront profiter du soleil, manger en plein air, courir les boutiques et cultiver leur passion pour l’art. Cap sur les installations extérieures et sur les activités qui feront courir les foules.

Exploration urbaine

En marche !

Le Partenariat du Quartier des spectacles et Montréal centre-ville ont uni leurs efforts pour élaborer une programmation estivale haute en couleur. Jamais le cœur de la ville n’aura-t-il été aussi accessible !

Les rues Peel, Crescent et Sainte-Catherine se font piétonnes, accueillant les promeneurs en semaine et/ou le week-end. Qu’on y soit pour une virée de magasinage ou une tournée des musées, s’y frayer un chemin sera un jeu d’enfant.

Place publique

En avril était dévoilé l’escalier monumental, dernière initiative en date du Projet Nouveau Centre d’Ivanhoé Cambridge, qui vise à redynamiser le centre-ville. Qu’on accède à ce nouvel aménagement à partir du boulevard René-Lévesque Ouest ou de l’avenue McGill College, le panorama vaut le coup d’œil.

Pendant la belle saison, travailleurs, citoyens et touristes y cohabitent avec bonheur au gré d’une programmation culturelle et artistique variée.On s’y donne rendez-vous pour un lunch entre amis ou une rencontre d’affaires informelle.

À quelques pas, les établissements du Cathcart, un espace de restauration apprécié des foodies, vendent de quoi séduire les fins palais. L’Esplanade PVM a retrouvé sa vocation première: rassembler les gens au cœur de la ville.

Balades ludiques

Ce n’est pas d’hier qu’on raffole des idées de XP_MTL, un OBNL qui travaille sans relâche à animer le centre-ville. Toujours inspirée, l’équipe n’a pas chômé au cours des derniers mois, comme le démontre le parcours de 2 km qu’elle a concocté pour les promeneurs. 

Rien ne sert de courir: il faut prendre le temps de s’arrêter pour apprécier les interventions artistiques, zieuter les devantures des boutiques, faire le plein de fraîcheur dans une oasis urbaine ou paresser dans le mobilier coloré qui meuble les grandes terrasses. Les espaces de rencontre sont une invitation à la conversation.

Créatif, mais aussi récréatif, ce trajet original présente le centre-ville de la métropole sous un nouveau jour. On y va ?

Plein la vue !

Une scène… côté jardin

Amateurs de prouesses circassiennes, enfants de 7 à 77 ans: le Monastère vous ouvre grand les bras avec une programmation estivale spectaculaire. 

Grâce à XPMTL, le Jardin situé au Centre St Jax s’anime et se pare de ses plus beaux atours.

Tout au long de la belle saison, des spectacles d’arts vivants éblouiront petits et grands. Cabarets de cirque, animations acrobatiques, performances musicales et installations urbaines attireront le regard des passants.

Parions que les spectateurs pousseront des oh! et des ah! devant les numéros de haute voltige rendus possibles par l’installation d’un pont aérien. Il ne reste plus qu’à prendre place: le spectacle va commencer !

La Ville comme un musée

La popularité de la Forêt urbaine, cette enclave éclatée qui longe le Musée McCord, ne se dément pas.

Pour une onzième année, les Montréalais et les visiteurs sont invités à s’offrir un brin de répit sous les arbres aux mille couleurs.

Fidèle à son habitude, le musée propose aussi une grande exposition de photos en plein air qu’on peut admirer en déambulant sur l’avenue McGill College. La thématique des magnifiques images en noir et blanc de Tous ensemble est dans l’air du temps: elle met en vedette ces grands rassemblements dont les Québécois sont si friands.

Circuits urbains et promenades historiques sont aussi offerts à ceux qui désirent joindre la culture à l’agréable.

Voyage avec Joséphine Bacon

On gagne à découvrir l’avenue du Musée, une rue fermée à la circulation qui chemine entre les pavillons Hornstein et Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Chaque été, un créateur est invité à concevoir une installation éphémère que pourront découvrir les passants.

Le collectif Incognito, chargé de cette mission cette année, a eu l’heureuse idée d’inviter la poétesse et cinéaste innue Joséphine Bacon à participer au projet. Il en résulte une fresque où des assises en forme de glaciers nous invitent à prendre place pour découvrir les mots de Bacon, accessibles en scannant un code QR.

Les plus jeunes ne sont pas en reste, puisque plusieurs activités créatives leur sont proposées. Ils auront notamment la chance d’explorer le jardin de sculptures, qui regroupe une vingtaine d’œuvres.

Art de rue

Qu’on soit résident ou de passage, l’étonnement ne manque pas au gré de nos déambulations.

On se réjouit d’avance à l’idée de surprendre une troupe d’improvisation, d’applaudir un duo d’acrobates ou une saynète interprétée avec humour. Plus de 600 artistes se chargent d’insuffler un brin de folie en offrant plus de 450 représentations spontanées dans les rues du centre-ville. 

Le théâtre, la danse, la musique, le cirque, les arts visuels et numériques n’attendent que nous !

Un petit creux ?

Bienvenue aux épicuriens

À défaut d’avoir pu accueillir les fanas de formule 1 en juin, les commerçants de la rue Peel se réjouissent déjà à l’idée de sustenter les passants.

Grâce à un réaménagement ingénieux de l’espace, les restaurateurs ayant pignon sur rue entre le boulevard De Maisonneuve et la rue Sainte-Catherine Ouest verront leurs terrasses agrandies pour permettre à leur clientèle de manger en toute sécurité.

On préfère les plats à emporter ? Des espaces de repos publics assureront notre confort.

Un tartare de Chez Alexandre, un poisson grillé du Ferreira Café ou un poulet à la portugaise signé Campo: on salive déjà à l’idée de retrouver ces incontournables.

Prendre un verre entre amis, tanguer au son des prouesses des DJ de la relève chargés d’assurer l’ambiance, renouer avec la faune montréalaise: rarement l’été aura eu si bon goût.

S.O.S. fraîcheur

En quête d’un endroit où se poser pour reprendre son souffle et manger un morceau? On s’arrête dans l’une des oasis aménagées au centre-ville. Chacun de ces écrins de verdure a été conçu par un designer montréalais.

Grâce à l’ingéniosité de ces artistes, on peut par exemple: se prélasser sur une plage devant l’église unie St. James, luncher sur une grande table jaune qui serpente jusqu’à la rue Sainte-Catherine ou encore se cacher du soleil en admirant à loisir les pétales multicolores des onze Oasis aménagées sur l’ensemble du centre-ville comme À l’ombre des Cosmos, installée au Square Victoria ou encore l’Oasis | Les grands jardins

On se réjouit déjà de l’inauguration prochaine de l’Oasis | Esplanade Tranquille, un hommage à la librairie du même nom où a notamment été lancé le manifeste du Refus global, en 1948.

Sous le charme

La rue Crescent se passe de présentation tant ses établissements festifs et ses commerces haut de gamme sont prisés des résidents et des touristes qui débarquent en ville.

En journée, on y trouve la fine fleur des fashionistas venues compléter leur garde-robe avec des pièces uniques.

Quand la nuit tombe, les terrasses s’animent et l’ambiance hospitalière prête aux confidences.

Cette année, les promeneurs pourront déambuler en toute sécurité entre le boulevard De Maisonneuve et la rue Sainte-Catherine Ouest, puisque cette portion de Crescent sera fermée à la circulation. Qu’on s’y rende pour un repas en bonne compagnie, un café pris sur le pouce ou une séance de lèche-vitrine, on sent battre le cœur de la ville dans cette artère animée au style inimitable.