• 18/02/2021

L’état du centre-ville : 2e édition

2 minutes

Montreal centre-ville

Montreal centre-ville

  • © Montreal cityscape from the Park Jean Drapeau during blue hour
L’état du centre-ville est un rapport trimestriel gratuit et accessible à toutes et tous et mettant en lumière la réalité socio-économique du centre-ville de Montréal

Ce second numéro présente, pour 2020, une mise à jour des données au quatrième trimestre par rapport au deuxième trimestre. Les données sont à nouveau compilées selon six catégories d’indicateurs :

les bureaux

les commerces

l’habitation

le tourisme

l’enseignement supérieur

l’achalandage

la mobilité

Un sondage web a été réalisé entre le 6 et le 14 janvier dernier auprès de 1000 résidents de la région métropolitaine de Montréal. Il faut noter cependant que les questions portaient sur la situation avant le 24 décembre 2020 et donc la fermeture des commerces non essentiels et l’imposition du couvre-feu (9 janvier 2021)

L’état du centre-ville est piloté par la SDC Montréal centre-ville et l’Institut de développement urbain du Québec (IDU), en partenariat avec la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Faits saillants

État du centre-ville © 2021
État du centre-ville © 2021

Des tendances se dessinent dans le domaine du télétravail et de l’immobilier.

Le sondage indique qu’au quatrième trimestre, les deux tiers des répondants soit 67% souhaitaient continuer en télétravail la majeure partie du temps après la pandémie. Or au deuxième trimestre, cette proportion s’élevait à 76%.

Cependant, il convient de porter un autre regard sur ces données puisque la moitié des répondants (51%) estiment tout de même que le télétravail rend les relations de travail plus difficiles, que 30% considèrent qu’il rend la résolution de problèmes également plus difficile et que près de 15% estiment qu’il nuit à la créativité ou à la productivité.

État du centre-ville © 2021
État du centre-ville © 2021

Un autre tendance qui se dessine est celle concernant les immeubles et les espaces vacants. En effet, dans les tours à bureaux du centre-ville, la hausse du nombre de locaux disponibles s’est poursuivie. Le taux général d’inoccupation s’est établi à 12,4% au quatrième trimestre de 2020.

Cependant, cette donnée est à contraster car la situation a relativement peu bougé dans les édifices de classe A entre les deuxième et quatrième trimestres de 2020. Ce sont surtout les immeubles de classe C qui ont été touchés avec 20,3% de locaux inoccupés. Les immeubles de classe C correspondent aux immeubles plus âgés, situés sur des rues moins intéressantes et pouvant nécessiter certaines rénovations. Ils correspondent à 5% de part de l’offre au centre-ville.

État du centre-ville © 2021
État du centre-ville © 2021

Enfin, concernant les commerces, la situation est stable mais toujours difficile. Nous pouvons noter qu’il y a peu de variations entre les deuxième et quatrième trimestres de 2020. L’activité commerciale au centre-ville est en effet particulièrement touchée par la crise puisqu’elle est grandement tributaire de l’affluence des travailleurs de bureaux et des touristes.

Vous voulez consulter le rapport de l’état du centre-ville au complet ?

Autres articles qui pourraient vous intéresser