L’état du centre-ville : 3e édition

2 minutes

Montreal centre-ville

Montréal Centre Ville - Espace affaires
  • © Happy traveller couple holding hands enjoying the spectacular city skyline of Montreal from view point
L’état du centre-ville est un rapport trimestriel gratuit et accessible à toutes et à tous et mettant en lumière la réalité socio-économique du centre-ville de Montréal. Voici les grandes lignes du troisième rapport de l’état du centre-ville !

Ce troisième numéro de L’état du centre-ville présente des informations inédites permettant d’apprécier l’impact de la crise sanitaire sur l’activité socio-économique au centre-ville de Montréal alors que la vaccination contre la COVID-19 s’accélère, faisant miroiter les espoirs de reprise. Un rapport développé en partenariat avec l’Institut de développement urbain (IDU), la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec à titre de partenaire financier.

Faits saillants

Bureaux : une tendance qui se dessine

Le nombre de bureaux inoccupés, qu’il s’agisse de bureaux à louer ou offerts en sous-location, demeure relativement élevé au centre-ville, mais la situation n’est pas si sombre qu’on pourrait parfois le croire. On constate en effet une relative stabilité dans les immeubles de classe A, avec une situation qui est même plus favorable au début 2021 que deux ans auparavant.

3ème édition ECV

La popularité du télétravail ne se dément pas mais oû se situera le point d’équilibre entre télétravail et présence au bureau ? La réponse variera selon les organisations, les personnes, les fonctions etc. 76% des personnes interrogées au premier trimestre 2021 disaient souhaiter travailler de la maison plus de la moitié de la semaine lorsque les mesures sanitaires auront été levées et que la majorité des personnes auront été vaccinées.

Les locataires d’espaces à bureaux cherchent de la souplesse. En effet, cinq tendances quant à la location des espaces à bureaux apparaissent :

Rédaction de la superficie totale louée

Hausse des espaces en sous-location

Renouvellement pour une plus courte période

Relocalisation vers des espaces de qualité supérieure

Création d’espaces secondaires en périphérie

Commerces : la situation se poursuit

Les magasins situées dans les galeries marchandes ont connu une hausse du taux d’inactivité entre le quatrième trimestre de 2020 et le premier trimestre de 2021. Le portrait reste cependant inchangé sur la rue Sainte-Catherine entre la fin 2020 et le début 2021. Également, signe encourageant, les commerces situés dans les immeubles de bureaux et les gares, qui avaient été frappés de plein fouet dès le début de la crise sanitaire, affichent une baisse de 9 points de pourcentage du taux d’inactivité.

Malgré tout, la popularité du télétravail devrait avoir une influence sur les habitudes de consommation mais il est difficile de se prononcer pour le moment.

Vous voulez consulter le rapport de l’état du centre-ville au complet ?