Andreas Vecchio, propriétaire du Caffettiera — Caffé bar

< 1 minute

Ariane Mimeault

Montréal Centre Ville - Espace affaires

Portrait

« Je me considère comme un des grands connaisseurs de la culture italienne, surtout en cuisine, gastronomie et en vin italien—je suis une référence là-dedans !

Beaucoup de gens m’ont approché en me disant qu’il faudrait ouvrir un café au centre-ville. Je leur ai répondu qu’il y avait déjà de très bons coffee house.

Mais en fait, les gens voulaient dire qu’il n’y avait pas de de café italien au centre-ville.

J’ai commencé à faire un plan d’affaires avec des associés, mais après quelque temps, je me suis dit que je n’avais pas besoin d’associé pour ouvrir un café, que je pouvais faire ça tout seul! J’ai gardé un seul associé, à 10 % : mon cousin, propriétaire du bar Cloakroom.

On a fait ça ensemble et on voyait vraiment qu’il y avait cette lacune-là au centre-ville : un bar à café italien typique. C’est un modèle d’affaires qui est très européen : pas beaucoup d’employés, achalandage et service ultrarapide. Dans le petit local qu’on a trouvé sur la rue Stanley, les gens y rentrent et se sentent en Europe.

La pandémie nous a ralentis pas mal. Mais avec l’aide, surtout de PME Montréal, on n’a pas paniqué, on n’a donc pas changé notre concept : un bar à café le plus « italien d’Italie » possible. On n’offre que des produits, apéritifs et cafés italiens—aucune boisson nord-américaine. Si quelqu’un veut un grand café pour accompagner une pâtisserie, on ne l’a pas, haha !

Est-ce qu’on est de retour à la normale dans le Golden Square Mile ? Il manque encore les tours de bureaux, mais la vibe, l’énergie me fait penser à la prépandémie. »

Andreas Vecchio
Andreas Vecchio