Comme un grand musée à ciel ouvert

2 minutes

Malik Cocherel

Montréal Centre Ville - Espace affaires
L’art promet d’occuper une place de plus en plus importante au centre-ville de Montréal. La vision : le transformer en un vaste musée en plein air.

Alors que la piétonnisation de l’avenue McGill College est en bonne marche, un parc urbain va être aménagé pour rendre hommage au musicien montréalais Oscar Peterson. Dans ce cadre, le Bureau d’art public a donné le coup d’envoi d’un concours pour la création d’une première œuvre suscitant des « expériences sensorielles, contemplatives et immersives ».

Oscar Peterson : unhéritage à honorer

« On souhaite une œuvre qui va vraiment chercher les sens et qui pourrait s’inspirer de la musique d’Oscar Peterson », explique en entrevue Marie-Claude Langevin, commissaire au Bureau d’art public.

À l’automne 2022, un nouveau concours va être lancé pour la création d’une seconde œuvre destinée à saluer la contribution du musicien à la communauté montréalaise.

« On aimerait illustrer les valeurs que cet homme représentait pour les Montréalais », précise Marie-Claude Langevin. L’objectif est d’inaugurer ces deux œuvres sur la future place Oscar Peterson, dès la fin des travaux d’aménagement de l’avenue McGill College en 2025.

« L’intégration des œuvres dans le réaménagement du centre-ville va servir à développer un musée à ciel ouvert, poursuit-elle. On veut offrir au public un vrai parcours artistique. »

Marie-Claude Langevin
Marie-Claude Langevin

Le MAC :de l’art entre les gratte-ciel

L’avenue McGill College n’est pas la seule à faire peau neuve au centre-ville. Entamés en juin dernier, les travaux d’agrandissement du Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) doivent s’étirer jusqu’en 2025. Dans le même temps, le MAC a décidé de s’installer dans un espace de la Galerie Place Ville Marie durant au moins deux ans et demi. De cette façon, le Musée peut poursuivre ses activités artistiques, éducatives et événementielles tout en gardant pignon sur rue en plein cœur du centre-ville. 

John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du MAC, a promis de profiter de l’occasion pour développer « des interventions dans la ville » qui feront vivre « de nouvelles expériences ». Déjà, à l’automne dernier, huit sculptures ont été installées sur l’esplanade de la Place Ville Marie.

La Sainte-Cath : transformer l’expérience piétonne

À l’avenir, on peut imaginer que l’art s’invitera encore plus souvent entre les gratte-ciel emblématiques du centre-ville. « Ce qu’on souhaite, c’est vraiment transformer l’expérience piétonne du centre-ville, été comme hiver », souligne Noémie Bélanger, conseillère en aménagement sur le projet Sainte-Catherine Ouest et McGill College.

 « L’idée est de mettre en valeur les attraits et les qualités intrinsèques du centre-ville, qui est un lieu avec beaucoup d’activités et d’animations ».

 Le Musée des beaux-arts de Montréal compte bien, lui aussi, apporter sa pierre à l’édifice pour faire du centre-ville un vaste parcours artistique à ciel ouvert. Fort du succès de La dérive, l’installation extérieure du Collectif Incognito présentée à l’été 2021, le MBAM a déjà prévu de renouveler l’expérience dès l’été prochain avec la présentation d’une toute nouvelle installation artistique déployée sur l’avenue du Musée. Rendez-vous au centre-ville pour voir ce beau débordement d’art dans les rues.

Noémie Bélanger
Noémie Bélanger