Ivanhoé Cambridge: la vision d’un centre-ville fort

3 minutes

Montreal centre-ville

Montréal Centre Ville - Espace affaires

Qu’ont en commun Place Ville Marie, Maison Manuvie, l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth et le Centre Eaton de Montréal ? Ivanhoé Cambridge. Découvrons le Projet Nouveau Centre, son ambitieux plan de revitalisation, qui représente un investissement de plus

Malgré le printemps bouleversé, l’équipe d’Ivanhoé Cambridge poursuit la réalisation du Projet Nouveau Centre, un grand chantier destiné à redéfinir l’expérience du centre-ville pour les commerçants, les professionnels, les visiteurs, et les résidents. Cette transformation aura une influence capitale sur l’ensemble de l’activité économique du Québec.

Johanne Marcotte, Charles-Antoine Lussier et Annik Desmarteau, liés de près au plan de revitalisation, ont accepté de faire le point sur la vision d’Ivanhoé Cambridge à l’égard de cette nouvelle trame urbaine. « Même si Ivanhoé Cambridge détient plus de 1000 immeubles dans le monde, le Projet Nouveau Centre est particulier. Cette initiative vise à faire du centre-ville un lieu vibrant et accessible, où l’on peut vivre des expériences mémorables », explique d’entrée de jeu Johanne Marcotte, vice-présidente, Exploitation nationale.

Place Ville Marie : immeuble emblématique revitalisé

Des millions de personnes profiteront d’une expérience renouvelée en matière d’offre commerciale, de propositions gastronomiques et d’aménagements urbains. On pense d’emblée à l’Esplanade de la Place Ville Marie, à son escalier monumental et à son pavillon de verre. Un espace expérientiel et culturel accessible, digne des plus grandes métropoles. « La cure de rajeunissement de l’avenue McGill va engendrer un prolongement naturel vers l’Esplanade », souligne Annik Desmarteau, vice-présidente, Bureaux – Québec, chez Ivanhoé Cambridge. Elle rappelle le succès immédiat, à la Place Ville Marie, du Cathcart Restaurants et Biergarten. Dès son lancement, au début de 2020, la destination gourmande a surpassé les attentes. « La Place Ville Marie, depuis son inauguration, a toujours exercé un grand attrait. C’est pourquoi nous sommes très optimistes quant à son avenir », assure Annik Desmarteau.

Fairmont Le Reine Elizabeth : les temps modernes  

Vice-président principal, Résidentiel et Hôtels, Charles-Antoine Lussier relate la récente transformation du Fairmont Le Reine Elizabeth. « Ivanhoé Cambridge a investi plus de 140 millions pour rénover l’hôtel de fond en comble. Nous avons aménagé, au sommet, un joyau. En effet, l’Espace C2 offre une vue imprenable sur le centre-ville. De plus, les salles multifonctions du campus d’affaires CoLab 3 permettent d’encourager la créativité et l’innovation, ce qui symbolise l’esprit de Projet Nouveau Centre », note Charles-Antoine Lussier. Le Marché Artisans, le restaurant Rosélys, qui met l’accent sur les saveurs locales, et le café Kréma, qui brille par son inventivité, sont autant de destinations bonifiant l’expérience du plus grand hôtel au Québec.

Centre Eaton : dans la cour des grands  

Le Centre Eaton de Montréal profite aussi d’une cure de jouvence majeure. « Ivanhoé Cambridge a investi 200 millions pour consolider l’expérience commerciale que l’on vit au Centre Eaton », rappelle Johanne Marcotte. L’ouverture de bannières emblématiques comme Decathlon, à la fin de 2019, et Uniqlo, cet automne, témoigne du pouvoir d’attraction du Centre Eaton de Montréal, d’autant plus qu’il abrite désormais un superbe plat de résistance, le Time Out Market Montréal, qui regroupe les meilleurs chefs de la ville sous un même toit.

Maison Manuvie : un espace pour la vie

Maison Manuvie est « une construction exemplaire, hautement prisée, qui affiche un taux d’occupation de 98 % », signale Annik Desmarteau. Certifié LEED Or, en raison de son architecture durable et écologique, l’immeuble de 27 étages a attiré l’attention d’Erkin Adylov, président de la société Behavox. Active dans le secteur de l’intelligence artificielle, l’entreprise basée à New York a annoncé à la fin de juin son déménagement à Montréal. L’effectif de Behavox passera de 75 à 400 employés, et la société fera son entrée en bourse dans quelques années.

L’avenir s’annonce prometteur

La pandémie de COVID-19 a affecté plusieurs secteurs. Annik Desmarteau mentionne l’apport des équipes sur les chantiers qui, malgré l’adversité, ont poursuivi leur travail. Charles-Antoine Lussier souligne que le rôle d’Ivanhoé Cambridge est « sa responsabilité fiduciaire envers les Québécois et les Québécoises, en plus d’avoir un impact positif dans sa communauté, particulièrement au Québec. Une ville forte passe par un centre-ville fort », dit-il.

« Le mot partenariat a été le fil conducteur des derniers mois, poursuit Johanne Marcotte.  Nous avons été solidaires et avons mis de l’avant plusieurs initiatives pour atténuer les effets sur les commerçants et les locataires, en plus d’organiser des activités de collecte de fonds. » Chose certaine, elle entrevoit l’avenir avec optimisme.  « La pandémie a un impact conjoncturel et nous avons confiance que les activités reviendront à la normale une fois que la crise sanitaire sera derrière nous. »